Logo
La chronobiologie associée à l’alimentation méditerranéenne
8 Mai 2020

La chronobiologie associée à l’alimentation méditerranéenne

Post by Emmanuelle Rallet

C’est un festival de bénéfices pour la santé !

Les bienfaits de l’alimentation méditerranéenne ont été beaucoup étudiés et prouvés. Il est toujours intéressant de les rappeler et de les expliquer tout en ajoutant la dimension chronobiologique qui permet d’être davantage en phase avec les rythmes de l’organisme et de la nature.


alim medichrono.png

L’alimentation méditerranéenne et crétoise

Ce sont des habitudes alimentaires basées sur la consommation de produits frais, produits localement selon des méthodes raisonnées au rythme naturel des saisons. Ces produits sont cuisinés en préservant leurs propriétés nutritionnelles et en sublimant leurs goûts.

L’alimentation méditerranéenne est encore peu impactée par l’évolution qui a transformé les modes alimentaires ces dernières années. Cette révolution a été tellement rapide que l’organisme n’a pas eu le temps de s’adapter ce qui explique, en partie, les allergies, intolérances et autres maladies auto-immunes de plus en plus fréquentes.

Principes de base de l’alimentation méditerranéenne

  • Aliments riches en fibres solubles pour leur effet prébiotique et hypoglycémiant, pour plus de satiété et pour réguler le transit intestinal.
  • Aliments naturellement colorés pour plus de protection grâce à leurs pigments
  • Cuisine avec des matières grasses essentiellement végétales comme les huiles d’olive, de colza, de noisette, de noix…
  • Consommation de viande en petites quantités mais avec un souci de qualité à toutes les étapes de l’élevage à la préparation jusque dans l’assiette.
  • Produits de la mer avec une alternance entre poissons maigres et gras (pas trop gros car plus de risque de contamination aux métaux lourds comme le mercure) issus de la pêche locale et responsable.
  • Yaourts et fromages au lait cru de chèvre et de brebis car leurs protéines sont mieux assimilées, plus faible teneur en lactose et moins de risques de contenir des facteurs de croissance, antibiotiques…
  • Œufs pour leur apport en protéines d’excellente qualité en complément ou comme une alternative à la viande ou au fromage. Les choisir issus de poules élevées en plein air, nourries avec une alimentation adaptée et de qualité.
  • Diversité des végétaux au gré des saisons à consommer aussi bien crus que cuits selon les variétés et les goûts avec au moins autant de légumes que de fruits. Choisir les plus colorés et les consommer avec la peau quand cela est possible !
  • Trempage des légumineuses et des céréales entières pendant au moins 12 h pour amorcer la germination et diminuer la présence de substances antinutritionnelles comme l’acide phytique ou les lectines (toujours jeter l’eau de trempage).
  • Graines et fruits oléagineux variés : une petite poignée tous les jours pour leurs minéraux précieux, leurs fibres, leurs protéines et leurs acides gras souvent essentiels.
  • Fruits séchés pour apporter une saveur sucrée dans les pâtisseries ou gâteaux et pendant l’hiver quand peu de fruits frais sont disponibles.
  • Boire régulièrement de l’eau, du thé, des infusions et quelques fois du vin rouge toujours avec modération.
  • Beaucoup d’épices et d’aromates pour leurs arômes, pour leur effet protecteur et pour utiliser moins de sel.
  • Manger avec frugalité en étant attentif aux sensations de faim et de satiété surtout le soir pour un sommeil plus réparateur.

L’alimentation chronobiologique et méditerranéenne

Quand l’alimentation méditerranéenne se met en phase avec la chronobiologie, cela produit un effet de synergie bénéfique pour la santé et le bien-être.

L’horloge biologique interne de l’organisme induit des rythmes spécifiques ce qui explique que les composants des aliments ne sont pas utilisés de la même façon selon le moment de la journée où ils sont ingérés. L’idéal est d’être en phase avec les besoins de l’organisme pour lui éviter trop de « travail » notamment de stockage.

Conseils chronobiologiques

* pourpier, poissons gras, noix, huiles de colza, de noix, de lin


Une alimentation de qualité pour un effet préventif et curatif

Une alimentation de qualité est avant tout adaptée aux besoins d’une personne et constituée de « bons aliments » produits et cuisinés avec respect. Conseils pour choisir et déguster des aliments de qualité

L’alimentation a un fort impact sur l’épigénétique. Suivre les conseils de la chronobiologie associés à une alimentation inspirée des habitudes méditerranéennes a une influence positive.

L’épigénétique est l’activation ou la désactivation de l’expression des gènes en fonction de l’impact d’éléments comme l’environnement, l’attitude, l’alimentation… Cela produit des effets importants sur la santé aussi bien positifs que négatifs mais en laissant de l’espoir car la réversibilité semble toujours possible.

D’autres actions sont bénéfiques pour la santé, le bien-être et l’épigénétique.

Il n’est jamais trop tard pour agir sur l’épigénétique !


Il est essentiel de manger avec bon sens c’est-à-dire en étant à l’écoute de ses besoins et de ses envies, en respectant la nature et les produits qu’elle nous fournit au bon moment, en cuisinant simplement des aliments bruts et naturels, en dégustant les aliments avec tous ses sens pour manger la quantité juste nécessaire et être satisfait.

Pour aller plus loin… La couleur, c’est la vitalité ! – La cuisine des couleurs – http://lanutritionsensorielle.fr/index.php/2020/05/04/pour-manger-avec-tous-les-sens/ – Les faims plutôt que la faim

Emmanuelle Rallet

Un commentaire

Leave a Comment